Nouvelle perspective pour la Tour Wellington

Une étape fut franchie le 8 juillet dernier : le maire de Montréal, M. Coderre, et le maire de l’arrondissement du Sud-Ouest, M. Dorais, ont en effet dévoilé au grand jour l’avenir de cette tour de béton blanc qui borde le canal Lachine depuis les années 1940.

Petit rappel historique :

Intrigante de par sa forme atypique, la tour d’aiguillage du CN est une des portes d’entrée du quartier de Griffintown. Ancien point de repère des trains et des bateaux qui affluaient alors en grand nombre sur le canal et ses abords, la tour est laissée à l’abandon depuis une dizaine d’années, tombant dans un état de décrépitude avancé. Une situation bien malheureuse pour cette ancienne icône. Mais tout récemment, la tour a fait à nouveau parler d’elle : investie par les organismes culturels depuis 2013, elle fit l’objet de plusieurs études et discussions citoyennes.

© WeArt
© WeArt

Voici la proposition retenue.

Le projet de requalification : Le Frabricatoire

Acteurs : Ateliers Créatifs Montréal + WeArt

Architectes : Agence Beaupré Michaud et Associés + Agence la SHED architecture

Cette requalification s’intègre dans les nouvelles valeurs développées par l’arrondissement, faisant échos aux différentes initiatives artistiques qui ont depuis plusieurs années pris possession du quartier. En conciliant conservation et développement, ce nouveau projet fait ainsi de l’audace et de l’innovation des notions synonymes d’identité, de respect et d’intégration contextuelle. En témoignent sa programmation riche et diversifiée et son extension contemporaine qui par sa présence rythme de nouveau ce paysage fluvial industriel. La tour annonce clairement sa nouvelle vocation !

Au programme, un café citoyen au rez-de-chaussée, ouvert 7j/7, offrant un espace convivial pour les habitants du quartier tout comme pour les flâneurs et sportifs qui exploreront la promenade Smith. Le café se pare d’une identité italienne, avec pour référence rien de moins que les chefs des restaurants Gemma et Impasto bien connus du quartier de La Petite-Italie de Montréal. Sa carte se veut locale et de saison, variable, innovante et alimentée à l’été par les récoltes du jardin urbain qui prendra possession du toit de la tour d’aiguillage.

À ses côtés, un centre de diffusion artistique prendra place, avec des résidences disponibles et localisées à divers endroits de la tour pour une jolie synergie. 

Aux étages, on poursuit dans une même dynamique culturelle avec un incubateur urbain : composé d’un espace « exploratoire » pour l’idéation et d’un espace « fabrique » pour la création, celui-ci sera mis à disposition de tous les courageux, rêveurs et penseurs de projets.

© WeArt
© WeArt

Comme le souligne la ville de Montréal : « Il s’agit d’un espace 
de co-design et de fabrique collective où designers, citoyens, associations, artistes et institutions sont les co-acteurs […] ».

Nous attendons avec impatience de découvrir ce nouveau lieu ! L’ouverture est prévue pour 2017.

En attendant, pensons à la petite forge Cadieux, sur la rue Saint-Paul, qui aurait elle aussi besoin d’un peu plus d’attention ! Appel aux défenseurs du patrimoine !

© WeArt
© WeArt

 

© WeArt
© WeArt

Laisser un commentaire