Les Forges de Montréal

14018123_557632067759269_1567683135_n

La station de pompage Riverside

 © 1er juin 1944, archives de la Ville de Montréal 

L’Histoire :

  • De la station de pompage Riverside…

Pendant longtemps, les ruisseaux et rivières de l’île de Montréal eurent l’apparence d’égouts à ciel ouvert, accumulant dans leur cours pollution et miasmes. Les inondations étaient alors récurrentes. Pour palier à celles-ci, la seconde moitié du XIXème siècle laissa place à des travaux de canalisation et de gestion des eaux. C’est ainsi que, suite aux inondations majeures qui submergèrent une partie des rues de Montréal au printemps 1886, la Corporation de la Cité de Montréal entreprit de mettre en place un système de pompage des eaux excédentaires qui seraient déversées dans le fleuve. Un an plus tard, en 1887, deux stations de pompage virent le jour : la station Craig, située sous le pont Jacques-Cartier; et la station Mill, aujourd’hui nommée Riverside, située sous la bretelle de l’autoroute Bonaventure. À celles-ci s’ajoutait également la digue Saint-Gabriel à Pointe-Saint-Charles, aujourd’hui disparue.

La station de pompage Riverside, tout comme la station Craig, fut construite d’après les plans des architectes Maurice Perrault et Albert Mesnard. Concepteurs de plusieurs édifices religieux et institutionnels, les deux associés signent alors un bâtiment de typologie industriel marqué par une composition et une ornementation soignées.

La station de pompage Riverside fut utilisée pour la première fois au courant de l’hiver 1888-1889. En service jusqu’à la fin des années 1980, l’édifice devint excédentaire en 1990 suite au détournement des eaux usées. La bâtisse fut alors vidée de ses machines et demeura inoccupée plusieurs années, avant qu’un feu nouveau ne vienne raviver son existence.

  • …Aux ateliers des Forges de Montréal

En 2000, l’organisme à but non lucratif Les Forges de Montréal est fondé et choisi d’installer ses ateliers dans l’ancienne station de pompage Riverside. Il entreprend alors de restaurer la bâtisse et d’en réhabiliter l’intérieur, afin de mener à bien sa mission de préservation et de transmission du patrimoine immatériel de la forge, incarné dans des techniques et des savoir-faire ancestraux. Après plusieurs années de travaux, l’organisme réintroduit finalement dans l’édifice le charbon – utilisé également autrefois afin d’actionner le mécanisme de pompage des eaux – pour y alimenter cinq foyers de forge.

Depuis 16 ans maintenant, cette ancienne station de pompage revit au rythme des fers battus sur l’enclume, au profit de la perpétuation de pratiques anciennes et de l’actualisation du métier de forgeron.

Quelques unes des valeurs patrimoniales du lieu :

  • Valeur historique : l’ancienne station de pompage Riverside possède une valeur historique pour son ancienneté puisqu’elle constitue l’une des deux premières constructions abritant un mécanisme de pompage sur l’île de Montréal et une des plus ancienne en Amérique du Nord, datant de 1887. Elle apporte en outre un témoignage significatif dans l’histoire du réseau d’aqueduc et d’égout de la Ville de Montréal.
  • Valeur architecturale : elle possède également une valeur architecturale, incarnée dans la renommée de ses architectes Perrault et Mesnard. La bâtisse constitue par ailleurs la seule architecture de service public produite par leur firme. La qualité de l’exécution formelle et stylistique renforce en outre sa valeur architecturale.
  • Valeur d’usage : l’édifice porte en outre une valeur d’usage, incarnée dans son utilisation contemporaine par un organisme acteur du patrimoine à Montréal qui en assure l’entretien et la valorisation. Elle témoigne en outre d’une réhabilitation adaptée, mettant en profit l’architecture intérieure du lieu et la malléabilité offerte par sa volumétrie et son caractère industriel, pour les besoins de sa fonction actuelle.
  • Valeur sociale : une valeur sociale peut finalement être indiquée, le lieu étant un point de repère et de rencontre pour une partie de la communauté forgeronne à l’échelle internationale.

Vous pourrez mesurer par vous-même l’intérêt de ce lieu le samedi 20 août 2016, de 10h à 12h dans le cadre du volet Intangible du festival, ou lors de la clôture, le même jour à partir de 14h30. Venez nombreux pour vivre et faire vivre l’ancienne station de pompage Riverside aux côtés des Forges de Montréal, réservez vos billets !